Découvrir et redéployer le CODFRACEGL. Lubumbashi, 10 au 16 janvier 2016

L’arrivée dans la merveilleuse Lubumbashi en RDC m’offrait la découverte de la réalité la plus agréable. Avec le dynamique Doyen  de la Faculté des Lettres de cette ville, Rucinagiza Jean-Paul Biruru, je rencontrais, comme Louis Gerrekens et Henri Bouillon, le nouveau Recteur qui nous a accueillis dans son bureau et nous a assurés de l’assistance nécessaire.

Le Recteur de l’Université de Lubumbashi, Gilbert Kishiba

Le Recteur de l’Université de Lubumbashi, Gilbert Kishiba

La mission d’une semaine consistait à aider Lubumbashi à s’arrimer au système du LMD. La passion-désir de connaitre, couplée à l’ardente angoisse de l’inconnu, se lisait sur les visages des collègues rassemblés au cours des différents entretiens desquels fusaient des mitraillettes d’itératives questions subtiles sur la semestrialisation, les évaluations, la moyenne générale pondérée, les programmes, la professionnalisation, la distribution et la mutualisation des enseignement, dorsales incontournables du système de Bologne.

Le doyen Rucinagiza Jean-Paul Biruru

Le doyen Rucinagiza Jean-Paul Biruru

 
Les exemples et l’expérience de Liège et de Louvain, ceux plus proches de Yaoundé I avec ses 28.000 étudiants et son numérique éducatif ont semblé apaiser les inquiétudes.

Cinq jours pleins. Pleins d’enrichissants échanges et de perspectives alléchantes. Pour bientôt à Dschang et à Yaoundé pour que s’étende, avec bonheur et pour toujours, le  CODFRACEGL

Louis Martin ONGUENE ESSONO
Doyen de la Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines
Université de Yaoundé 1

Lubumbashi Public FLSH

Ce contenu a été publié dans Notes, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire