Libreville 2014, un grand cru pour l’AFELSH

La dernière semaine de mars a vu une intense activité se déployer à l’Université Omar Bongo de Libreville : d’une part, le CODFRACEGL, le Collège doctoral francophone d’Afrique centrale et des Grands Lacs, a vu officiellement le jour, d’autre part, la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l’Université Omar Bongo a été évaluée par une équipe d’experts de l’AFELSH. Voici le déroulement de cette semaine essentielle pour la réalisation du programme ambitieux de notre réseau.

Les évaluations de Facultés dans la Région (Yaoundé I, Douala et maintenant Libreville) visent à permettre de poser un regard objectif sur la situation des Facultés et, partant, de les aider à améliorer leur positionnement sur les plans national et international. En outre, ces évaluations bienveillantes  doivent aider les Facultés à intégrer au terme du cheminement vers le LMD les instances doctorales internationales qui leur permettront d’accéder à une insertion dans les réseaux de recherche, garants de leur excellence scientifique.

Le CODFRACEGL est une de ces instances doctorales ; la déclaration d’intention de Yaoundé a été suivie d’effet.  Plusieurs séances de travail intensives ont eu lieu sous la conduite conjointe du Président de l’Afelsh, le Doyen Richard Omgba,  et de Madame le Doyen Monique Mavoungou, qui a organisé la rencontre de maîtresse façon dans sa Faculté. Au terme des travaux, un accord général s’est fait sur la proposition du Président Omgba et les textes fondateurs ont été signés, approuvés tant par les doyens présents que par le représentant de l’AUF, M. Joseph Indjendje, et les experts de l’Afelsh. Un plan de travail a été arrêté pour les mois à venir, afin que les premiers échanges académiques puissent être opérés dans un délai très court et que, convaincues par ces premiers succès,  d’autres Facultés encore rejoignent le groupe.

En parallèle à cet important travail sur le CODFRACEGL a eu lieu l’évaluation de qualité de la FLSH de l’Université Omar Bongo de Libreville. Elle a été réalisée par une équipe d’experts mandatée par le comité exécutif. Répondant à l’invitation de Madame le Doyen Mavoungou , les Professeurs Henri Bouillon, Jarjoura Hardane et Louis Gerrekens (coordinateur) ont passé la dernière semaine de mars a faire une radioscopie approfondie de cette Faculté importante et par le nombre d’étudiants et par son rôle dans la société gabonaise tout entière.

Mené conformément au cahier des charges et à une méthodologie dorénavant bien rôdée, le travail passionnant d’analyse s’est déroulé dans un esprit constructif et un haut niveau d’autoréflexion. Résolument soutenu par les Autorités académiques, et tout spécialement par M. le Recteur Ropivia, ce processus débouche sur la rédaction du rapport d’évaluation externe, qui sera remis aux Autorités à la mi-mai. Les recommandations qui y figurent couvrent tous les aspects de la vie académique : infrastructures, enseignement, organisation pratique, recherche, encadrement, …. Il faut rappeler ici encore qu’il ne s’agit nullement d’une démarche normative, comme on le redoute trop souvent : l’ambition de la démarche bienveillante des experts de l’AFELSH est de réaliser un instantané de la situation et de permettre ainsi une approche objective des mesures à prendre afin de poursuivre l’amélioration de la qualité académique.

Sans vouloir entrer ici dans le vif du sujet – les rapports sont bien entendu confidentiels – , qu’il me soit permis de dire néanmoins que la qualité de l’accueil, des travaux et de la réflexion générale est le meilleur garant de la poursuite du passage au LMD  de la FLSH et de son insertion progressive dans les réseaux de recherche.

En conclusion, les rencontres de Libreville ont débouché sur un bilan des plus positifs, et il faut en remercier tous les acteurs, du comité organisateur de l’Université Omar Bongo à l’AUF en passant par les Doyens et les experts présents : tous ont œuvré conjointement pour que cette semaine soit une réussite pleine et entière. Que dire à cela, sinon : merci à toutes et à tous !

Louis Gerrekens,
Vice-Président

Photo des participants à la formation  du CODFRACEGL, le Collège doctoral francophone d’Afrique centrale et des Grands Lacs, Libreville, mars 2014 :

Extrait de L’union de Libreville, 28.03.2014 :

 

Ce contenu a été publié dans Notes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire