2013 Colloque à Yaoundé — Appel et programme

L’Association des Facultés ou Etablissements de Lettres et Sciences Humaines des universités d’expression française (AFELSH) – réseau institutionnel de

l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF)
et
la Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines
de 
l’Université de Yaoundé I

ont le plaisir de vous inviter au

COLLOQUE INTERNATIONAL SUR : 

« LA FORMATION DOCTORALE EN ARTS, LANGUES, LITTERATURES ET SCIENCES HUMAINES  DANS L’ESPACE FRANCOPHONE » 

Organisé avec le concours

du Bureau d’Afrique Centrale et des Grands Lacs

de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF)

 les 04 et 05  décembre 2013

à la Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Yaoundé 1

ARGUMENTAIRE

Les pratiques en matière de formation doctorale ont considérablement évolué au cours de la décennie écoulée. A l’ancienne relation patron de thèse/doctorant s’est progressivement substituée une interaction entre des acteurs multiples, et de nombreux facteurs nouveaux sont aujourd’hui à prendre en considération : psychologie et accompagnement des doctorants, mise en commun des recherches, suivi de leur parcours, analyse de leur intégration sur le marché de l’emploi, insertion dans des programmes de postdoc, etc. Dans toutes les régions soumises au processus de Bologne, des réformes profondes sont opérées dans la structuration de la formation doctorale. Des collèges doctoraux apparaissent dans de nombreuses régions, outils de mutualisation des compétences dorénavant indispensables pour mener à bien le défi de la formation des élites scientifiques de demain à un coût acceptable.

Le colloque organisé à Yaoundé du 4 au 5 décembre 2013 s’inscrit dans ce cadre d’une profonde mutation des pratiques internationales de la formation scientifique. Alors que le système LMD, initié il y a quelque 6 ans en Afrique, y trouve dorénavant un régime de croisière, il faut bien constater que les pratiques en matière de formation doctorale diffèrent toujours grandement d’un pays à un autre, ce qui à la fois entrave la mobilité académique des étudiants et rend utopique la comparabilité des diplômes. De plus, il s’avère que de nombreuses universités africaines ne disposent pas encore d’un cycle de Doctorat fonctionnel, du fait d’un environnement économique, social et politique peu favorable, et surtout du fait d’un manque d’expertise scientifique, alors que la demande de formation à ce niveau ne cesse de croître.

Le colloque veut à la fois établir un état de la question et proposer des solutions. En partant des constats mentionnés ci-dessus, des apports de différents experts internationaux en matière de formation scientifique et de l’expérience acquise par l’AFELSH dans d’autres régions du monde (Proche Orient, Europe Orientale et Centrale, notamment), des possibilités de mutualisation des moyens et de collaboration entre institutions africaines seront étudiées. En outre, cette rencontre institutionnelle de haut niveau ne se contentera pas de réflexions théoriques, elle permettra de jeter les bases concrètes de la mise en œuvre d’un collège doctoral francophone africain, garant à moyen terme de la qualité harmonisée des travaux de recherche. L’AFELSH, en concertation permanente avec les différents partenaires, se propose d’être le relais entre ceux-ci et de mettre en œuvre les synergies qui ne manqueront pas de se dégager lors des débats. L’objectif, ambitieux et réaliste à la fois, est de voir installé d’ici 2015 un premier collège doctoral francophone en Afrique.

PROGRAMME PROVISOIRE 

Mercredi 04 décembre 2013

9h – 10h30 : Séance d’ouverture

–       Discours officiels

–       Etat de la question

10h30 – 11h : Pause-café

11h – 13h : Pratiques internationales 1

13h – 15h : Déjeuner

15h – 17h : Pratiques internationales 2

Jeudi 05 décembre 2013

9h – 10h30 : Mutualisation des moyens : les « collèges doctoraux » internationaux. L’exemple francophone :

–       CODFRAMO : Collège doctoral de français du Moyen-Orient

–       CODFREURCOR : Collège doctoral francophone d’Europe centrale et orientale en arts, langues, lettres et sciences humaines

10h30 – 11h : Pause-café

11h – 13h :  

–       Dépouillement du questionnaire envoyé aux différents chefs d’établissements de la région ; débat.

13h – 15h : Déjeuner

15h – 17h : Collège doctoral en Afrique Centrale et des Grands Lacs

–       Déclaration et Statut  

COMITES 

COMITE SCIENTIFIQUE INTERNATIONAL

–       Heinz Bouillon, Université Catholique de Louvain, Belgique

–       Mzaro Dokhtourichvili, Université d’Etat Ilia, Géorgie

–       Louis Gerrekens, Université de Liège, Belgique

–       Jarjoura Hardane, Université Saint Joseph, Liban

–       André Lapierre, Université d’Ottawa, Canada

–       George Lang, Université d’Ottawa, Canada

–       François Lecercle, Université de Paris IV Paris-Sorbonne, France

–       Richard Omgba, Université de Yaoundé I, Cameroun

COMITE LOCAL D’ORGANISATION 

–       Bureau Afrique Centrale et des Grands Lacs – AUF:

Sidonie Donfack

Arnaud Martin

–       Université de Yaoundé I:

Christophe Désiré Atangana Kouna

Jean Bernard Evoung

Agnès Nga Olivia

Richard Omgba

Paul Tchawa

Manyaka Toko

Donald Vessah Ngou

Laisser un commentaire