Rapport de mission à Tbilissi du 26 octobre au 02 novembre 2015

Sur proposition de l’Association des établissements  et Facultés des Lettres et Sciences Humaines (AFELSH), le collège Doctoral Francophone d’Europe Centrale et Orientale (CODFREUCOR ) a invité deux membres du collège Doctoral Francophone d’Afrique Centrale  à prendre part aux activités du CODFREUCOR.

Madame le Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université Omar Bongo du Gabon, Directrice en exercice du CODFRACEGL m’a déléguée pour cette mission. Le Doyen de l’Université de Yaoundé I  a délégué Monsieur Désiré ATANGANA KOUNA.

Cette mission avait pour objectif de nous imprégner du fonctionnement du CODFREUCOR qui est l’un des collèges doctoral qui a atteint les missions qu’il s’est assignées et connaît de ce fait un fonctionnement optimal. 

L’ordre du jour des activités du CODFREUCOR était le suivant : 

Le 28 octobre 2015 : élection des instances du CODFREUCOR par l’assemblée constituante ;

Le 28 octobre : 

Nous avons pris  part aux élections dirigeantes  du CODFREUCOR. Cette élection a élu la Professeure Ludmilla, ZBANT de l’Université d’Etat de Moldova, Chisimau (République de Moldova) comme Directrice du CODFREUCOR  

Le  29 octobre  

Tenue du colloque centré autour des approches dialogiques et polyphoniques.

Vendredi 30 

J’ai présenté une communication au colloque. 

Le samedi 31 

Nous avons eu une réunion avec le comité de pilotage du CODFREUCOR, les échanges nous ont permis de comprendre le fonctionnement réel d’un collège doctoral d’une part et de projeter dans l’avenir les activités du CODFRACEGL d’autre part. Nous avons ensuite discuté de la possibilité de lancer une revue du CODFRACEGL  qui pourra  être l’organe de  publication des doctorants  ainsi que de certains enseignants.

Fait à Libreville, le 19 novembre 2015

Marie France ANDEME ALLOGO

 

Publié dans Notes | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Merci, Monsieur le Président!

Le comité exécutif de l’AFELSH tient tout d’abord à saluer la volonté renouvelée de la FALSH de Yaoundé I de continuer sa collaboration avec l’AFELSH, dont cette grande Faculté est un des piliers depuis des années. Il souhaite la cordiale bienvenue au nouveau Doyen et se félicite de la continuité de service intervenue. Le programme 2013-2016 suit son cours.

Tous ceux qui, comme nous, ont eu la chance de côtoyer Richard Omgba ont pu apprécier  son engagement, sa remarquable prestance intellectuelle et ses immenses qualités d’hôte. Son départ prématuré de la Présidence et du comité nous prive du plaisir de lui dire de vive voix à quel point il a marqué ces dernières années de son empreinte. Il nous est un plaisir et un devoir de le remercier ici de son indéfectible engagement pour l’AFELSH depuis tant d’années et d’exprimer l’espoir de le revoir lors de nos activités futures. Merci, Monsieur le Président, merci, cher Richard, et surtout : pleine réussite dans tes nouvelles hautes fonctions !

A titre plus personnel, nous nous souviendrons avec émotion de ces grands moments de travail et de plaisir partagés, des neiges du Caucase au soleil du Liban, de Libreville ou de Yaoundé. Richard nous a ouvert des portes et des perspectives africaines, et c’est un enrichissement humain qui ne s’arrêtera pas de sitôt.

Pour le comité :

J. Hardane,
Louise Poissant,
Luise von Flotow,
Henri Bouillon,
Louis Gerrekens

 

Publié dans Notes | Laisser un commentaire

Actualité : Départ du Prof. Richard Omgba, Président de l’AFELSH

Ce  12 septembre, le Président en exercice de l’AFELSH, le Professeur Richard Omgba  a quitté ses fonctions de Doyen de la FALSH de Yaoundé I, qu’il occupait depuis huit ans, pour devenir Directeur du développement de l’enseignement supérieur du Cameroun. De ce fait, il n’occupe plus de fonction au sein du comité exécutif de l’AFELSH ; son successeur à la tête de la FALSH, le Pr. Louis Martin Onguene Essono l’y remplace. Quant au mandat présidentiel, c’est le vice-président Louis Gerrekens qui le mènera à son terme, conformément aux statuts de l’AFELSH (article 14).

Publié dans Annonces | Marqué avec | Laisser un commentaire

Actualité du CODFRACEGL – Un nouveau séminaire en visioconférence internationale

Le jeudi 8 octobre 2015 s’est tenu à l’Université Omar Bongo de Libreville le 2e séminaire doctoral du CODFRACEGL. La journée avait été longuement et minutieusement préparée par les experts de la FALSH de Libreville sous la direction de la Doyenne Monique Mavoungou-Bouyou et de la Vice-Doyenne Marie-France Andeme-Allogo avec l’aide de l’Assesseur chargé de la Pédagogie Théodore Koumba. A la FALSH de Yaoundé I, c’est le Collègue Désiré Atananga-Kouna qui a mené l’équipe et à la FALSH de Lubumbashi, c’est le Doyen Jean-Paul Biruru-Rucinagiza qui a réuni les participants.

séminaire Libreville 3 copy

La rencontre de doctorants et de promoteurs de thèses des universités de Libreville, Yaoundé I et Lubumbashi pouvait donc se dérouler dans les meilleures conditions avec la participation à Libreville de Louis Gerrekens et Heinz Bouillon, experts de l’AFELSH. Grâce aux Centres numériques francophones de l’AUF de chacun des campus, reliés sous la direction de Joseph Indjendje à Libreville, les experts et doctorants ont pu échanger leurs propos pendant six heures par visioconférence tout au long de la journée. Le séminaire « Méthodologie et Problématique d’une Recherche » a été mené sous la conduite de Marie-France Andeme-Allogo en abordant pas à pas les différents aspects de la question. Chaque expert de Libreville a fait un exposé, puis ont suivi de nombreuses questions et commentaires par visioconférence et les experts se sont succédé tout au long d’une journée harassante et extrêmement enrichissante.

séminaire Libreville 1 copy

Cette manière de procéder a remporté un grand succès et, à la demande des participants, les prochains séminaires entreront dans les problématiques spécifiques des différentes disciplines rassemblées dans les facultés des arts, lettres et sciences humaines des universités participantes. Un fichier de doctorants et directeurs de thèses en voie d’élaboration au CODFRACEGL aidera à programmer le 3e séminaire qui aura probablement lieu en avril 2016. Cette fois, c’est sûr, le Collège est bien sur les rails !

H. Bouillon

Voir le compte-rendu sur le site de l’AUF

séminaire Libreville 2

Publié dans Annonces | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

L’AFELSH à Madagascar – mission multiple, résultats impressionnants

Lors du Colloque de Liège, le Comité exécutif avait décidé, avec les encouragements de l’AUF, de programmer une action à Madagascar. Cette action a été organisée à la satisfaction générale par le Doyen FLSH de l’Université de Antananarivo, le Professeur Richard Ranarivony, membre invité de l’exécutif de l’Afelsh.

Du 2 au 9 mai 2015, une équipe composée des Professeurs  Louis Gerrekens, Heinz Bouillon et Tran Van Cong s’est donc déplacée à Madagascar ; cette mission a multiplié les contacts et engrangé de nombreux succès.

La première tâche était une évaluation de qualité de la FLSH de l’Université de Toamasina. Accueillie par le Doyen, le Professeur Tovonirina Rakotondrabe, l’équipe a rencontré les principaux responsables académiques pour pouvoir donner un avis sur le passage de la Faculté au LMD. L’équipe a également pu rencontrer le Vice-Président de l’Université, Emile Kasy.

Nous n’entrerons pas dans les détails, confidentiels, mais il est apparu qu’un échange franc entre des experts ayant en leur temps assuré ce passage au LMD et ceux qui viennent de le réaliser est des plus profitables. Lors de cette rencontre, des processus se sont mis en route dont on ne peut douter qu’ils contribueront à améliorer encore la rénovation qui a commencé à Toamasina.

C’est d’ailleurs la même impression favorable qui a prévalu lors du deuxième temps de la mission, souhaité tout particulièrement par le Doyen R. Ranarivony : la rencontre avec les responsables académiques, scientifiques et administratifs de la FLSH de Antananarivo. La rencontre avec le Président de l’Université, le Professeur Panja Ramanoelina a permis de voir l’intérêt des échanges internationaux, perçus par l’Université et par l’Afelsh comme une osmose des savoirs et des expériences. Un moment fort du séjour, assurément.

L’équipe de l’Afelsh a également eu des échanges fructueux avec le coordonnateur régional des projets de l’AUF, Monsieur Tojonirina Razafindrakoto. Celui-ci a dressé un large aperçu des besoins et possibilités académiques de la sous-région, ce qui aidera grandement l’Afelsh dans ses activités locales.

Ensuite, la réunion de l’exécutif de l’Afelsh s’est tenue au Centre Numérique Francophone, qui a pu créer les liaisons nécessaires pour que cette grande première puisse se réaliser : une réunion de l’exécutif avec quatre liaisons en visio-conférence. Cette réunion a permis de fixer le calendrier des activités de l’AFELSH pour l’année à venir.

Arriva enfin un grand moment de la mission, préparé de longue date: la signature de la déclaration d’intention de créer un nouveau Collège doctoral, le CODFRAMA (Collège doctoral francophone de Madagascar, acronyme provisoire). A l’instar de ce qui se fait dans les trois autres collèges doctoraux liés à l’Afelsh, tous les doyens des FLSH de Madagascar se sont engagés à mutualiser certains moyens des Ecoles doctorales existantes ; celles-ci gardent tout leur rôle, mais la mise en commun permettra un travail plus aisé des doctorants et des directeurs de thèse. Une réunion ultérieure fixera l’accord cadre et les statuts, mais le principe est acquis. Outre les représentants de l’Afelsh, les signataires de la déclaration étaient  les Doyens suivants : les Professeurs Richard Ranarivony (Antananarivo), Claire Rasoamalalavao (Fianarantsoa), Aurélien Behariva de Moussa (Toliara), Tovonirina Rakotondrabe (Toamasina), Marcelin Raveloarison (Antsiranana). La concrétisation de ce souhait de collaboration, renforcée par une adhésion collective à notre association, a mis fin, dans la bonne humeur, à cette mission intense de l’Afelsh à Madagascar.

Rapport établi par Henri Bouillon  (Représentant de l’AFELSH au conseil scientifique de l’AUF, invité permanent au Comité exécutif de l’AFELSH)

 

Publié dans Notes | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Bujumbura – Université du Burundi – Évaluation de qualité

Début mars 2015 a eu lieu l’évaluation de qualité de la FLSH de l’Université du Burundi à Bujumbura. Prévue d’abord à la fin de l’année 2014, la mission avait dû être reportée à cause de problèmes dans le pays. Invitée par le doyen de l’époque, promu entretemps Directeur de la qualité, le Professeur Valos Runyagu, qui avait d’ailleurs participé aux travaux de Libreville, l’équipe a finalement pu se rendre à Bujumbura du 1 au 8 mars. Elle était composée des Professeurs Louis Gerrekens (coordinateur), Richard Ranarivony et Henri Bouillon.

Les évaluateurs ont passé une semaine à examiner les réalisations  mais aussi les problèmes d’une faculté qui se trouve à un moment-clé de sa réorganisation : elle a complètement réalisé le passage au BMD (ou LMD) mais n’a pas encore appliqué les nouvelles maquettes de master ni réorganisé complètement le doctorat. Les échanges avec tous les acteurs de la vie académique,  depuis le Recteur jusqu’aux étudiants et au personnel administratif en passant par les responsables académiques à titres divers, ont été francs et fructueux. Ils ont permis de compléter les informations déjà partiellement recueillies lors d’une évaluation interne antérieure à la visite à Bujumbura.

Responsables de la FELSH à Bujumbura

La démarche bienveillante de l’Afelsh a abouti à un rapport qui – sans vouloir trahir la confidentialité – met en avant les acquis, attire l’attention sur des écueils à éviter et propose modestement quelques pistes concrètes. La réception du rapport a été saluée par les Autorités académiques burundaises car « il va nous aider pour relever certains défis qu’il soulève ». Il reste à espérer que dans le contexte général actuel, la Faculté puisse rapidement retourner à la sérénité des travaux académiques et scientifiques.

Évaluateurs de l’AFELSH

Rapport établi par Henri Bouillon  (Représentant de l’AFELSH au conseil scientifique de l’AUF, invité permanent au Comité exécutif de l’AFELSH)

Publié dans Notes | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

La revue du CODFREURCOR « Etudes interdisciplinaires en Sciences humaines »

Le 2e numéro de la revue du CODFREURCOR
« Etudes interdisciplinaires en Sciences humaines »
est en ligne.
Ce 2e numéro vient d’être également publié en support papier.

Pour consulter la version électronique:
ojs.iliauni.edu.ge
ou
eish.iliauni.edu.ge
ou
ojs.iliauni.edu.ge/index.php/eish

*

Site du CODFREURCOR
(Collège Doctoral Francophone Régional d’Europe Centrale et Orientale en Sciences Humaines)

Publié dans Annonces | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Les trois jours liégeois de l’AFELSH – Un triptyque payant !

NOUVEAU : Actes du Colloque international à Liège – Octobre 2014 !

Le colloque international de l’AFELSH sur la professionnalisation de l’enseignement universitaire a pleinement tenu ses promesses. Des exposés variés, complémentaires et fouillés ont donné lieu à des échanges d’information complexes, à des réflexions souvent inattendues, parfois drôles, toujours pertinentes – et le public comme les intervenants se sont unanimement félicités d’avoir participé à ces moments trop rares où chacun prend le temps d’interroger, voire de remettre en cause ses propres pratiques institutionnelles qui, a priori, lui paraissaient pourtant évidentes. Voilà tout l’intérêt de confronter des points de vue africain, européen, américain ou encore asiatique et proche-oriental : s’enrichir de l’expérience des autres et tenter de rendre les démarches des uns compatibles avec la mobilité des autres. Un défi de tous les jours, dont le colloque a permis de comprendre les enjeux et de mieux mesurer la portée, tout en proposant diverses pistes de solution.

Les échanges se sont d’ailleurs poursuivis en soirée, autour d’une bonne table, car l’aspect convivial de nos rencontres n’a bien entendu pas été négligé. Mais le programme chargé a aussi permis d’organiser deux autres rencontres dans la foulée. D’une part, en présence du représentant de l’AUF, Monsieur K. Boulkroune, l’exécutif a tenu sa réunion annuelle statutaire. Celle-ci lui a permis à la fois d’accueillir un collègue vietnamien, M. Tran van Cong, qui vient compléter l’équipe, et de saluer le retour dans l’équipe du collègue malgache, R. Ranarivony, qui sera invité permanent pendant le reste de la mandature. Un programme de travail intense a été approuvé par le comité pour l’année 2015.

D’autre part, la réunion consacrée aux collèges doctoraux francophones créés par ou en collaboration avec l’AFELSH a permis de faire le point sur le fonctionnement du CODFRAMO et du CODFREURCOR et sur l’état d’avancement du projet CODFRACEGL. Les conseils judicieux des personnes d’expérience que sont Mmes Devigne (BMO) et Zbant (Moldova) ou encore de nos représentants de longue date Mzaro Dokthourichvili, H. Bouillon et J. Hardane ont été très appréciés par Mme Andeme Allogo (Libreville), en charge du CODFRACEGL, sous la supervision de notre Président R. Omgba. Le projet, qui est le point central de nos activités actuelles, va déboucher en 2015 sur les premières réalisations concrètes au profit des doctorants de l’Afrique Centrale et des Grands Lacs. 

 

Publié dans Notes | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Libreville 2014, un grand cru pour l’AFELSH

La dernière semaine de mars a vu une intense activité se déployer à l’Université Omar Bongo de Libreville : d’une part, le CODFRACEGL, le Collège doctoral francophone d’Afrique centrale et des Grands Lacs, a vu officiellement le jour, d’autre part, la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l’Université Omar Bongo a été évaluée par une équipe d’experts de l’AFELSH. Voici le déroulement de cette semaine essentielle pour la réalisation du programme ambitieux de notre réseau.

Les évaluations de Facultés dans la Région (Yaoundé I, Douala et maintenant Libreville) visent à permettre de poser un regard objectif sur la situation des Facultés et, partant, de les aider à améliorer leur positionnement sur les plans national et international. En outre, ces évaluations bienveillantes  doivent aider les Facultés à intégrer au terme du cheminement vers le LMD les instances doctorales internationales qui leur permettront d’accéder à une insertion dans les réseaux de recherche, garants de leur excellence scientifique.

Le CODFRACEGL est une de ces instances doctorales ; la déclaration d’intention de Yaoundé a été suivie d’effet.  Plusieurs séances de travail intensives ont eu lieu sous la conduite conjointe du Président de l’Afelsh, le Doyen Richard Omgba,  et de Madame le Doyen Monique Mavoungou, qui a organisé la rencontre de maîtresse façon dans sa Faculté. Au terme des travaux, un accord général s’est fait sur la proposition du Président Omgba et les textes fondateurs ont été signés, approuvés tant par les doyens présents que par le représentant de l’AUF, M. Joseph Indjendje, et les experts de l’Afelsh. Un plan de travail a été arrêté pour les mois à venir, afin que les premiers échanges académiques puissent être opérés dans un délai très court et que, convaincues par ces premiers succès,  d’autres Facultés encore rejoignent le groupe.

En parallèle à cet important travail sur le CODFRACEGL a eu lieu l’évaluation de qualité de la FLSH de l’Université Omar Bongo de Libreville. Elle a été réalisée par une équipe d’experts mandatée par le comité exécutif. Répondant à l’invitation de Madame le Doyen Mavoungou , les Professeurs Henri Bouillon, Jarjoura Hardane et Louis Gerrekens (coordinateur) ont passé la dernière semaine de mars a faire une radioscopie approfondie de cette Faculté importante et par le nombre d’étudiants et par son rôle dans la société gabonaise tout entière.

Mené conformément au cahier des charges et à une méthodologie dorénavant bien rôdée, le travail passionnant d’analyse s’est déroulé dans un esprit constructif et un haut niveau d’autoréflexion. Résolument soutenu par les Autorités académiques, et tout spécialement par M. le Recteur Ropivia, ce processus débouche sur la rédaction du rapport d’évaluation externe, qui sera remis aux Autorités à la mi-mai. Les recommandations qui y figurent couvrent tous les aspects de la vie académique : infrastructures, enseignement, organisation pratique, recherche, encadrement, …. Il faut rappeler ici encore qu’il ne s’agit nullement d’une démarche normative, comme on le redoute trop souvent : l’ambition de la démarche bienveillante des experts de l’AFELSH est de réaliser un instantané de la situation et de permettre ainsi une approche objective des mesures à prendre afin de poursuivre l’amélioration de la qualité académique.

Sans vouloir entrer ici dans le vif du sujet – les rapports sont bien entendu confidentiels – , qu’il me soit permis de dire néanmoins que la qualité de l’accueil, des travaux et de la réflexion générale est le meilleur garant de la poursuite du passage au LMD  de la FLSH et de son insertion progressive dans les réseaux de recherche.

En conclusion, les rencontres de Libreville ont débouché sur un bilan des plus positifs, et il faut en remercier tous les acteurs, du comité organisateur de l’Université Omar Bongo à l’AUF en passant par les Doyens et les experts présents : tous ont œuvré conjointement pour que cette semaine soit une réussite pleine et entière. Que dire à cela, sinon : merci à toutes et à tous !

Louis Gerrekens,
Vice-Président

Photo des participants à la formation  du CODFRACEGL, le Collège doctoral francophone d’Afrique centrale et des Grands Lacs, Libreville, mars 2014 :

Extrait de L’union de Libreville, 28.03.2014 :

 

Publié dans Notes | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Lettre du Président du 2013.12.17

Yaoundé, le 17 décembre 2013

Chers membres de l’AFELSH,

C’est avec beaucoup d’émotion que je m’adresse à vous en ma nouvelle qualité de Président de l’AFELSH et je tiens tout d’abord à vous remercier de cet honneur que vous me faites.

Il me tient particulièrement à cœur de remercier l’équipe sortante, elle a abattu un travail impressionnant: évaluations à Yaoundé I et Douala, mise en place du CODFREURCOR et suite du CODFRAMO, colloque, réunions à Liège, Paris, Tbilissi, etc. L’AFELSH a retrouvé tout son dynamisme sous la conduite de Jarjoura Hardane, dont la présidence s’est achevée en apothéose à Yaoundé.

En effet, le Colloque de Yaoundé a été un moment charnière de la vie de notre Association. Il a notamment permis le lancement d’un troisième Collège doctoral francophone piloté par l’AFELSH : le CODFRACeGL, couvrant les pays d’Afrique centrale et des Grands Lacs. Sous ma conduite, une déclaration d’intention a d’ores et déjà été signée par différents partenaires de plusieurs pays (Tchad, Gabon, République Centrafricaine, Cameroun, Congo) ; avec l’appui de l’AUF et l’expertise de l’AFELSH, le collège doctoral va être mis en place  progressivement. Notre prochaine rencontre est prévue en mars 2014 à Libreville.

C’est aussi à Libreville, à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université Omar Bongo, que se fera la prochaine évaluation de Faculté prévue dans notre projet triennal. Elle sera emmenée par Louis Gerrekens, qui sera accompagné de Henri Bouillon, Jarjoura Hardane et Samir Marzouki.

Enfin, j’ai le plaisir d’annoncer que l’AFELSH va organiser un colloque international à Liège en octobre 2014. Nous avons constaté lors de nos derniers travaux que la question de la professionnalisation des enseignements universitaires était au cœur de tous les débats et que la traduction/interprétation était l’angle d’attaque de toutes les universités membres pour aborder ce sujet. Aussi avons-nous retenu comme sujet : la professionnalisation des études universitaires à l’exemple de la traduction/interprétation. J’espère que ce sujet retiendra votre attention, des précisions seront apportées bientôt.

Je termine ce premier mot du Président par un remerciement particulier à l’adresse de George Lang, ancien Président et conseiller présidentiel, qui vient de quitter notre comité exécutif. Par son sens de la diplomatie, son aura particulière et son intérêt pour la diversité culturelle, il est devenu un ami cher à tous les membres et un exemple à suivre. Merci George !

Cordialement

Richard Omgba

Publié dans Lettres | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire