Quatrième séminaire doctoral du CODFRACEGL

Le quatrième séminaire doctoral du 26 juin 2017, organisé par la Faculté des Lettres et Sciences Humaines  de Lubumbashi, a eu lieu dans les  locaux du Campus numérique de l’AUF de la même Université, à partir de 14 heures.  Portant sur l’Apport de la théorie dans une recherche,  cette séance clôturait le cycle consacré à la Méthodologie d’une recherche.

Le séminaire ouvrant le cycle sectoriel des différents domaines d’enseignements et de recherches de nos établissements  affiliés au CODFRACEGL a porté sur La Construction de l’Etat-Nation en Afrique : continuités et ruptures, faisant ainsi honneur aux sciences historiques d’offrir cette première messe scientifique de  haut niveau.  Sous la modération du Professeur Jean-Paul Biruru Rucinagiza, Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Lubumbashi,  ce séminaire a connu  la participation de quatre universités, les mêmes que pour le séminaire précédent :

  • La FLSH de l’Université de Bujumbura, sous la conduite du Doyen Gélase Nimbona
  • La FLSH de l’Université Omar Bongo du Gabon,  sous la conduite du MC Marie-France Andeme Allogo, Vice-Doyen chargée de la recherche
  • La FALSH de l’Université de Yaoundé I, avec le Chef de Département d’Histoire
  • La FLSH de l’Université de Lubumbashi, délégation conduite par le Chef de Département des Sciences Historiques.

Ayant démarré comme prévu à partir de 11 heures locales, soit 10 heures pour Libreville et Yaoundé, la séance a connu trois moments : l’introduction par le modérateur comprenant les présentations de nos Facultés et Départements respectifs, les exposés des professeurs avec  deux prises de paroles de mise en route des échanges complétées par un professeur de chaque entité représentée et enfin le débat des doctorants.  En dépit de quelques ennuis techniques (Yaoundé s’est connectée  avec un léger  retard et Libreville a connu une longue  coupure pour ne revenir qu’à la conclusion), la séance a connu des interventions d’un très grand intérêt tant des Professeurs que des doctorants.  L’intérêt des échanges  et le désir d’en faire profiter le plus grand nombre ont milité pour que nous proposions que tous les professeurs déposent leurs textes en vue de leur publication pour rencontrer un autre des objectifs du CODFRACEGL.

Fait à Lubumbashi  ce 03 Juillet 2017
Jean-Paul Biruru Rucinagiza

Publié dans Notes | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Le Collège doctoral francophone du Vietnam et de sa région est en bonne voie

Hanoï ous

Du 9 au 16 avril, les Prof. Louis Gerrekens, Président de l’AFELSH, et  Henri Bouillon, représentant du réseau au sein du conseil scientifique de l’AUF, se sont rendus à Hanoï où les attendait le Prof. Tran Van Cong, Vice-président et initiateur du projet de création du collège doctoral.

Tout au long de cette très fructueuse semaine, ils ont eu l’occasion de travailler à l’élaboration et à la structuration du collège. La première étape consiste dans le dépôt d’un pré-projet auprès de l’AUF. La cheville ouvrière de ce travail considérable est le prof. Vu Van Dai de l’Université de Hanoï, qui a d’ores et déjà transmis une première version  du projet aux autorités concernées. C’est lui qui assurera la coordination des travaux.

De nombreuses réunions de travail ont émaillé la semaine, notamment au siège du bureau régional de l’AUF, où Mme la directrice régionale Goedefroit et M. C.E . Leroy ont reçu avec beaucoup de chaleur et de vifs encouragements les délégués de l’AFELSH. Il en a été de même à l’Ambassade de Belgique au Vietnam, où son Excellence Mme Jehanne Roccas a pris de son temps précieux pour contribuer à créer les liens indispensables.

On l’aura compris, la mission n’a été possible que grâce à la bonne volonté de tous, et nous nous en voudrions de ne pas souligner également la contribution du professeur Dinh Hong Van de l’Université de Langues d’l’Université nationale de Hanoï. Grâce à tous ces intervenants, la réunion de clôture du vendredi  14, placée sous la direction énergique et cordiale de Mme la Vice-rectrice Nguyen Thi Cuc Phuong,  a débouché sur un accord de principe et un premier engagement concret des différentes universités présentes : Hanoi, Da Nang, Can Tho, Ho Chi Minh-Ville et Rangsit-Thailande.

Il ne reste dorénavant qu’à poursuivre sur ce chemin, comme l’ont fait les autres collèges doctoraux francophones !

Liste des participants aux réunions académiques : 

1. Louis Gerrekens
2. Heinz Bouillon
3. Nguyen Thi Cuc Phuong (Université de Hanoi)
4. Vu Van Dai (Université de Hanoi)
5. Tran Van Cong (Université de Hanoi)
6. Nguyen Minh Thang (Université de Pédagogie de HCMV)
7. Vo Van Chuong (Université de Can Tho)
8. Nguyen Huu Binh (Université de Da Nang)
9. Dinh Hong Van ((Université nationale de Hanoi)

avec Vanavec Cong

Publié dans Annonces | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Présentation du séminaire du CODFRAMA à l’Université d’Antananarivo, janvier 2017

Du 16 au 20 janvier 2017 a eu lieu à l’Université d’Antananarivo, un séminaire doctoral, organisé par Mme Baholisoara Simone Ralalaoherivony, doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines, pour marquer le lancement du CODFRAMA (collège doctoral francophone de Madagascar). Ce séminaire a regroupé un nombre conséquent de participants :

  • les deux experts délégués par l’AFELSH, M. Jarjoura Hardane (université St Joseph de Beyrouth) et M. François Lecercle (Sorbonne-Université) ;
  • quatre doyens des cinq universités malgaches : outre Mme Ralalaoherivony (Antananarivo), Mme Razafy Marie Fenotsara (Toamasina), Mme Cynthia Ornella Volanosy Parfait (Antsiranana) et Mme Claire Rasoamalalavao (Finarantsoa), le cinquième étant excusé ;
  • sept directeurs de recherche ;
  • 24 docteurs (MCF ou chargés de cours) ;
  • 36 doctorants, représentant une dizaine de disciplines (anthropologie, littérature malgache, géographie, communication, sciences du langage, littérature comparée, philosophie, achéologie, etc.).

Pendant quatre jours, les 73 participants ont dressé un bilan des études doctorales et des recherches post-doctorales en LSH à Madagascar. Les problèmes rencontrés par les doctorants et par les MCF qui préparent une HDR ont été traités alternativement dans des séances plénières et dans des séances où doctorants et MCF se séparaient en deux groupes, où les difficultés spécifiques des uns et des autres étaient examinées.

Alternant exposés introductifs, questions-réponses et débats, ces séances ont été consacrées notamment au corpus et au traitement des données, au protocole de recherche, aux normes de l’HDR, à la composition d’un dossier de recherche, à l’élaboration d’une note de synthèse pour l’HDR, etc.

Les débats ont été riches et très suivis, les échanges chaleureux, la participation nombreuse et les participants assidus. La satisfaction était générale, ce que confirme un questionnaire d’évaluation, élaboré par les directeurs de recherche et rempli à la fin par les doctorants.

Tout laisse penser qu’une dynamique est engagée, dont on peut espérer qu’elle se maintiendra par une coopération entre les universités, par des discussions entre les responsables, pour harmoniser les pratiques afin de faciliter les échanges à tous les niveaux – entre facultés, entre directeurs de recherches, entre enseignants de tout rang, etc. Une réunion finale, très positive, entre les deux experts et les quatre doyens présents a permis de dégager des projets en ce sens, qui devraient être mis en œuvre dans les semaines et les mois à venir. On peut donc être assuré que ce séminaire n’était que le début d’une série de concertations et d’actions de recherche en commun et souhaiter longue vie au CODFRAMA.

Publié dans Annonces | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Evaluation de la FLSM de Dschang, novembre 2016

Du  12 au 16 décembre 2016, les experts de l’Afelsh ont réalisé une évaluation intermédiaire d’accompagnement à la Faculté de Lettres et de Sciences Humaines de l’Université de Dschang au Cameroun. Ce sont le représentant du Recteur empêché, le Professeur Carl Ebobisse, et le Doyen de la Faculté, le Professeur Maurice Tsalefack, qui les ont reçus et accompagnés tout au long de leur travail.

Dschang 1

L’équipe des évaluateurs était composée des Professeurs Louis Gerrekens, Président de l’Afelsh et Vice-Doyen de la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de Liège, Louis Martin Onguene Essono, Secrétaire général de l’Afelsh et Doyen de la Faculté de Lettres et de Sciences humaines de l’Université de Yaoundé I, Jean-Paul Biruru , Doyen de la Faculté de Lettres et de Sciences humaines de l’Université de Lubumbashi, Marie-France Andeme Allogo, Vice-Doyenne de la Faculté de Lettres et de Sciences humaines de l’Université Omar Bongo de Libreville et Heinz Bouillon, Ancien Doyen de la Faculté de Philosophie, Arts et Lettres de l’Université catholique de Louvain.

Dschang 2

La mission consistait en un accompagnement académique des principaux acteurs du système LMD. Il s’agissait de faire le point sur la bonne marche et les pratiques internationales du LMD et de faire des suggestions praticables pour l’avenir. Les experts ont eu des entretiens approfondis et très constructifs avec les Autorités académiques, les représentants des Départements et des professeurs, un certain nombre de chercheurs et des membres du personnel administratif, ainsi que des représentants des étudiants. Ils ont présenté leurs premières conclusions dans un rapport provisoire lors d’une séance plénière solennelle. Les nombreuses  personnes intéressées présentes lors de ce debriefing ont chaleureusement salué la contribution des experts internationaux.

Dschang 3

Publié dans Annonces | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Colloque international / Montréal 2016

Politique plurilingue des facultés francophones : adhésion ou rejet

Comité scientifique :

Louise Poissant (UQAM)
Luise von Flotow (Ottawa)
Jean-Christian Pleau (UQAM)
Henri Bouillon (UCL)
Jarjoura Hardane (USJ)
Louis Gerrekens (ULg)

Lieu : UQAM
Pavillon PK Salle 1140
201, avenue du Président-Kennedy, H2X 3Y7

Programme

Mercredi 5 octobre : 

9h Allocution de bienvenue par M. René Côté, Vice-recteur à la vie académique de l’UQAM
9h15 Ouverture des travaux par M. Louis Gerrekens, Président de l’AFELSH

Présidente de séance : Louise Poissant
9h30 Jean Winand (Liège) : Cadre général de la problématique
10h Pause café
10h30 Jarjoura Hardane (Beyrouth): Du bilinguisme au trilinguisme, défi des langues à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth
10h50 Malika Bensekat (Mostaganem) : Usage et enseignement du français à l’université en Algérie: Vers une dynamique plurilingue
11h10 Ludmila Zbant (Chisinau): Etat des lieux et enjeux de l’enseignement plurilingue dans les universités de la République de Moldova : exemple de l’Université d’Etat de Moldova
11h30 Anne Dister (Université Saint-Louis Bruxelles): La situation linguistique à Bruxelles et l’emploi des langues dans la Faculté de philosophie, lettres et sciences humaines de l’Université Saint-Louis – Bruxelles
11h50 débat – questions réponses

Présidente de séance : Marie-France Andeme Allogo
14h Mzaro Dokhtourichvili (Tbilissi):Le plurilinguisme représente-t-il un des défis du XXI siècle ?
14h20 Patrick Chardenet (AUF) : Pour une politique linguistique stratégique des facultés de sciences humaines, philosophie, art, langues et lettres dans l’espace académique interaméricain.
15h Louis Martin Onguene Essono (Yaoundé I) : Le français du Cameroun, un modèle de construction linguistique en francophonie.
15h20 Débat- questions réponses
16h café.

Jeudi 6 octobre

Présidente de séance : Luise von Flotow
9h
Baholisoa Ralalaoherivony (Antananarivo): Pratiques linguistiques et gouvernance du développement présent et futur des FLSH à Madagascar
9h20 Dinh Hong Van (Hanoï): le français dans le contexte plurilingue – Une expérience de l’Université Nationale de Hanoï
9h40 Fenotsara Razafy Marie (Toamasina): La langue française à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Toamasina : analyse épilinguistique
10h Débat – Questions réponse
10h20 Pause-café

Président de séance : Tran Van Cong (Hanoï)
10h40
Jean-Paul Biruru Rucinagiza(Lubumbashi): Le plurilinguisme à la Faculté de Lettres de Lubumbashi: une cohabitation problématique
11h Denis Barhishi Luhiriri (Bukavu) : Possibilité ou impossibilité d’adoption d’une politique plurilinguistique dans l’enseignement supérieur et universitaire sud-kivutienne : Cas des institutions publiques de Bukavu en R.D.C.
11h20 Clement Dili Palaï (Maroua) : Des postures du français à l’université de Maroua (Cameroun)
11h40 Débat – Questions réponses

Président de séance : Louis Martin Onguene Essono
14h Henri Bouillon et Philippe Hiligsmann (Louvain-la-Neuve) : Défis et enjeux de l’internationalisation des facultés de lettres. L’exemple de la Faculté de philosophie, arts et lettres de l’Université catholique de Louvain (Belgique)
14h20 Szilágyi Katalin (Budapest): Plurilinguisme en Hongrie
14h40 Liana Nozadzé : Le message de Gargantua à notre époque (Géorgie) Université d’État A. Tsérétéli, Koutaïssi
15h Marie-France Andeme Allogo (UOB) : Le Gabon, une diglossie déséquilibrée
15h20 Jean-Christian Pleaux (UQAm) : Titre en préparation.
15h40 Débat
16h20 Clôture des travaux du colloque

Vendredi 7  octobre : 

9h Réunion des représentants des Collèges doctoraux de l’AFELSH :
11h Assemblée générale et élection du nouveau comité exécutif 2016-2019
14h Réunion du nouveau comité exécutif – élection aux postes exécutifs

Publié dans Annonces | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Le professeur Heinz Bouillon est reconduit au sein du Conseil scientifique de l’AUF

Depuis de nombreuses années, notre Collègue H. Bouillon investit énormément de temps et d’énergie dans l’AFELSH. Il a participé à de nombreuses missions internationales et est devenu un des piliers du réseau.  Depuis trois ans, il nous représente aussi au sein du Conseil scientifique de l’AUF. C’est avec un grand plaisir et une légitime fierté que nous apprenons qu’il vient d’obtenir un second mandat au sein de cette prestigieuse instance, au sein de laquelle les places sont pourtant très chères.

Nous voulons voir dans cette désignation une reconnaissance de la compétence et de l’investissement de Heinz.  Mais nous voulons également la considérer comme un encouragement à persévérer dans le chemin que l’AFELSH a résolument pris depuis plusieurs années maintenant : la reconstruction d’un réseau solidement implanté et qui poursuit ses missions partout dans la francophonie. Voilà qui est de bon augure à quelques mois d’échéances capitales pour notre avenir !

Louis Gerrekens,

Président ff.

Publié dans Annonces | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Colloque international de l’AFELSH 2016

Dates : 5 au 8 octobre 2016 
Lieu : Montréal 

Comité organisateur :

Pour l’AFELSH
Louise Poissant, secrétaire générale  de l’AFELSH et Directrice scientifique du FRQSC et
Louis Gerrekens, président par interim de l’AFELSH

Pour l’Université du Québec à Montréal
Jean-Christian Pleau, Doyen de la Faculté des arts

Pour l’Université de Montréal
Frédéric Bouchard, vice-recteur associé à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation

Thème : Politique plurilingue des facultés francophones : adhésion ou rejet

Les facultés francophones de Sciences humaines, philosophie, art, langues et lettres se déploient dans des contextes linguistiques très diversifiés. Si, dans plusieurs pays, le français est la ou l’une des langues officielles, dans de nombreuses contrées ou régions il est en concurrence avec des parlers régionaux, des langues nationales voire internationales plus ou moins fortes et, même s’il reste la langue d’enseignement universitaire, il se trouve parfois marginalisé. Le français est aussi menacé dans certains pays par l’anglais qui semble prendre une place de plus en plus grande dans les cursus universitaires et dans le monde de l’édition savante.

Le colloque de l’AFELSH se propose d’examiner diverses situations, les stratégies et les réponses que les facultés font aux différentes configurations et aux défis qu’elles rencontrent. Comment exploitent-elles les situations de plurilinguisme? Les encouragent-elles, hiérarchisent-elles les langues? Favorisent-elles le plurilinguisme, actif ou passif, des apprenants? Par quels moyens? Les réseaux francophones ont-ils un rôle à jouer? Si oui, selon quels critères et dans quels buts? Quelle est la place des parlers locaux et éventuellement du français dans l’enseignement? Conformément à son objectif, l’AFELSH demande qu’une place toute particulière soit octroyée à l’analyse de l’évolution future de la place du français dans les facultés. Celui-ci risque-t-il une marginalisation dans certains contextes? Quel est l’avenir du français à l’université?

Appel à communications : Les propositions de communication sont à envoyer pour le 31 mai 2016 au plus tard au Président ff. de l’AFELSH, le Professeur Louis Gerrekens : Louis.Gerrekens@ulg.ac.be

Screen Shot 2016-04-01 at 9.30.49 AMScreen Shot 2016-04-01 at 9.33.03 AM

logoauf

 

 

 

 

 

Publié dans Annonces | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Découvrir et redéployer le CODFRACEGL. Lubumbashi, 10 au 16 janvier 2016

L’arrivée dans la merveilleuse Lubumbashi en RDC m’offrait la découverte de la réalité la plus agréable. Avec le dynamique Doyen  de la Faculté des Lettres de cette ville, Rucinagiza Jean-Paul Biruru, je rencontrais, comme Louis Gerrekens et Henri Bouillon, le nouveau Recteur qui nous a accueillis dans son bureau et nous a assurés de l’assistance nécessaire.

Le Recteur de l’Université de Lubumbashi, Gilbert Kishiba

Le Recteur de l’Université de Lubumbashi, Gilbert Kishiba

La mission d’une semaine consistait à aider Lubumbashi à s’arrimer au système du LMD. La passion-désir de connaitre, couplée à l’ardente angoisse de l’inconnu, se lisait sur les visages des collègues rassemblés au cours des différents entretiens desquels fusaient des mitraillettes d’itératives questions subtiles sur la semestrialisation, les évaluations, la moyenne générale pondérée, les programmes, la professionnalisation, la distribution et la mutualisation des enseignement, dorsales incontournables du système de Bologne.

Le doyen Rucinagiza Jean-Paul Biruru

Le doyen Rucinagiza Jean-Paul Biruru

 
Les exemples et l’expérience de Liège et de Louvain, ceux plus proches de Yaoundé I avec ses 28.000 étudiants et son numérique éducatif ont semblé apaiser les inquiétudes.

Cinq jours pleins. Pleins d’enrichissants échanges et de perspectives alléchantes. Pour bientôt à Dschang et à Yaoundé pour que s’étende, avec bonheur et pour toujours, le  CODFRACEGL

Louis Martin ONGUENE ESSONO
Doyen de la Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines
Université de Yaoundé 1

Lubumbashi Public FLSH

Publié dans Notes | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Rapport de mission à Tbilissi du 26 octobre au 02 novembre 2015

Sur proposition de l’Association des établissements  et Facultés des Lettres et Sciences Humaines (AFELSH), le collège Doctoral Francophone d’Europe Centrale et Orientale (CODFREUCOR ) a invité deux membres du collège Doctoral Francophone d’Afrique Centrale  à prendre part aux activités du CODFREUCOR.

Madame le Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université Omar Bongo du Gabon, Directrice en exercice du CODFRACEGL m’a déléguée pour cette mission. Le Doyen de l’Université de Yaoundé I  a délégué Monsieur Désiré ATANGANA KOUNA.

Cette mission avait pour objectif de nous imprégner du fonctionnement du CODFREUCOR qui est l’un des collèges doctoral qui a atteint les missions qu’il s’est assignées et connaît de ce fait un fonctionnement optimal. 

L’ordre du jour des activités du CODFREUCOR était le suivant : 

Le 28 octobre 2015 : élection des instances du CODFREUCOR par l’assemblée constituante ;

Le 28 octobre : 

Nous avons pris  part aux élections dirigeantes  du CODFREUCOR. Cette élection a élu la Professeure Ludmilla, ZBANT de l’Université d’Etat de Moldova, Chisimau (République de Moldova) comme Directrice du CODFREUCOR  

Le  29 octobre  

Tenue du colloque centré autour des approches dialogiques et polyphoniques.

Vendredi 30 

J’ai présenté une communication au colloque. 

Le samedi 31 

Nous avons eu une réunion avec le comité de pilotage du CODFREUCOR, les échanges nous ont permis de comprendre le fonctionnement réel d’un collège doctoral d’une part et de projeter dans l’avenir les activités du CODFRACEGL d’autre part. Nous avons ensuite discuté de la possibilité de lancer une revue du CODFRACEGL  qui pourra  être l’organe de  publication des doctorants  ainsi que de certains enseignants.

Fait à Libreville, le 19 novembre 2015

Marie France ANDEME ALLOGO

 

Publié dans Notes | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Merci, Monsieur le Président!

Le comité exécutif de l’AFELSH tient tout d’abord à saluer la volonté renouvelée de la FALSH de Yaoundé I de continuer sa collaboration avec l’AFELSH, dont cette grande Faculté est un des piliers depuis des années. Il souhaite la cordiale bienvenue au nouveau Doyen et se félicite de la continuité de service intervenue. Le programme 2013-2016 suit son cours.

Tous ceux qui, comme nous, ont eu la chance de côtoyer Richard Omgba ont pu apprécier  son engagement, sa remarquable prestance intellectuelle et ses immenses qualités d’hôte. Son départ prématuré de la Présidence et du comité nous prive du plaisir de lui dire de vive voix à quel point il a marqué ces dernières années de son empreinte. Il nous est un plaisir et un devoir de le remercier ici de son indéfectible engagement pour l’AFELSH depuis tant d’années et d’exprimer l’espoir de le revoir lors de nos activités futures. Merci, Monsieur le Président, merci, cher Richard, et surtout : pleine réussite dans tes nouvelles hautes fonctions !

A titre plus personnel, nous nous souviendrons avec émotion de ces grands moments de travail et de plaisir partagés, des neiges du Caucase au soleil du Liban, de Libreville ou de Yaoundé. Richard nous a ouvert des portes et des perspectives africaines, et c’est un enrichissement humain qui ne s’arrêtera pas de sitôt.

Pour le comité :

J. Hardane,
Louise Poissant,
Luise von Flotow,
Henri Bouillon,
Louis Gerrekens

 

Publié dans Notes | Laisser un commentaire